Pour un maquillage électrique

Comme je vous le disais lors de mon précédent haul, j’ai craqué cet été sur l’Electric Palette d’Urban Decay. En fait ça fait déjà un bon moment qu’elle est sortie (un an, deux ans ?) mais à ce moment-là elle ne me disait rien qui vaille… Je la trouvais trop clinquante et pas du tout utile, ou en tout cas pas facile d’utilisation. Et puis cet été, j’en ai eu un peu marre du nude, de faire toujours le même genre de maquillage. Je voulais un peu de folie dans mon maquillage et surtout me sentir un peu en vacances même en restant à Paris, coincée entre le stage et le mémoire. Et donc, la voilà maintenant mienne… Mais le problème de son utilisation se posait toujours ! Alors si vous aussi vous l’avez mais que vous ne savez pas trop comment vous en servir, ou si vous partez avec les mêmes à priori que moi, cet article est fait pour vous !

  • D’abord, présentons-la !

604214922037_electric

Ben oui, autant commencer par le commencement. Donc cette palette se compose de 10 fards : trois verts, deux violets, deux bleus, un rose, un rouge et un argenté, et elle vient avec un pinceau. Tous les fards sont très grands et extrêmement pigmentés, et le pinceau est plutôt assez pratique : un côté pour estomper un petit creux de paupière et l’autre pour faire le ras de cils inférieur. La palette a aussi un très grand miroir. Elle est en plastique noir brillant, avec une « première de couverture » magnifique, et se ferme par aimant. Bref, voilà, je n’ai rien à dire de plus à ce sujet, mis à part que je suis totalement charmée.

  • Et le maquillage ?

On y vient ! Bien sûr quand on la voit, il n’est pas difficile de marier les couleurs entre elles pour faire quelque chose de très flashy. Je ne vais donc vous en proposer qu’un ici, celui que j’ai fait lors d’une soirée plus ou moins déguisée pour fêter l’été avec des amis et qui m’a valu le plus de compliments. C’est aussi le maquillage où j’utilise le plus de fards de la palette.

IMG_1182

Alors pour réaliser ce maquillage d’inspiration coucher de soleil sur une mer paradisiaque, j’ai d’abord appliqué une base sur l’ensemble de ma paupière (la Primer Potion d’Urban Decay) puis le jumbo Milk de Nyx pour bien faire ressortir tous les fards. Et j’ai défini mon creux : pour ça j’ai utilisé un fard jaune qui venait d’une grande palette avec tout un tas de fards de toutes les couleurs et Thrash, le vert jaunâtre-jaune verdâtre. J’ai accentué le creux de la paupière avec Slowburn, le rouge. Pour la paupière mobile, j’ai appliqué Urban, le violet le plus foncé, dans les coins interne et externe que j’ai reliés dans le creux et Savage, le rose mat, au centre. Et j’ai bien sûr estompé tout ça, fondu les couleurs entre elles, rajouté un peu d’Urban, de Savage, et placé un peu de Jilted dans le creux pour faciliter la transition entre Urban et Slowburn. Et réestompé, et refondu, etc. Pour l’arcade et le coin interne j’ai utilisé un mélange de Foxy et de Venus, les deux fards les plus clairs de la Naked Basics. Enfin pour la paupière inférieure, j’ai mis le jumbo dans ma muqueuse et appliqué Gonzo, le bleu aux sous-tons verts. J’ai fait dépasser le jumbo dans le ras de cils inférieurs et l’ai recouvert de Chaos, le bleu foncé électrique. Eyeliner, mascara et voilà !

tuto1

Mais bien sûr, vous pouvez faire d’autres maquillages bien voyants avec cette palette. Il est notamment possible d’utiliser Fringe pour un smoky vert, en l’estompant avec Freak ou Thrash, et d’utiliser ces mêmes couleurs sur la paupière mobile avec Fringe en coin externe. Urban est très joli aussi pour un smoky violet.

  • Au quotidien

Bon, vous vous doutiez que cette palette était très bien pour faire des maquillages très extravagants, mais qu’en est-il de la possibilité de porter ces fards au quotidien ? C’est aussi tout à fait possible ! Bien sûr, sur un maquillage pour aller au travail, il va être difficile d’utiliser plusieurs fards de cette palette, enfin à mon sens. Personnellement, je m’en sers plus en accent d’un maquillage nude, dans le creux ou en ras de cils. La preuve en images avec des vidéos de Kathleenlights dont je me suis inspirée !

Pour ce maquillage, j’utilise la Naked Basics en plus de l’Electric. Et je ne fais que rarement le ras de cils comme elle ; je préfère dramatiser plus mon eyeliner et forcer sur les lèvres, pour un look pin up revisité. Il est aussi possible d’utiliser Slowburn ou Savage de la même façon, si vous voulez un creux légèrement plus rouge ou plus rosé.

Pour reproduire ce tutoriel, je me sers de la Naked 1 (Buck dans le creux et le coin externe, Virgin en points de lumière) et en général je ne fais que l’eyliner supérieur mais pas le ras de cils. Tout dépend de ce que vous préférez bien entendu, mais avec l’eyeliner je trouve que c’est déjà pas mal. De cette façon vous pouvez utiliser l’autre bleu, ou encore Freak ou Fringe, et Jilted ou Urban, en fonction de l’intensité que vous souhaitez donner à votre eyeliner.

Et comme on le voit bien avec ces deux tutoriels et le maquillage que je vous ai montré précédemment, avec cette palette, vous pouvez aussi faire des ras de cils inférieurs qui popent : je le fais très rarement, parce que je préfère utiliser un crayon de couleur chair dans la muqueuse, mais Gonzo ou Chaos par exemple rendent très bien en ras de cils, de même que Fringe ou Urban.

  • Si vous en voulez plus

Entre ces deux possibilités, où on utilise soit toutes les couleurs en même temps soit une seule, il est aussi possible d’utiliser Urban ou Fringe en coin externe. Maquillez-vous comme d’ordinaire pour la paupière mobile et le creux, et switchez pour un coin externe plus intense. Pour aller encore un peu plus loin, appliquez Revolt en paupière mobile.

IMG_1235

Ici, par exemple, j’ai combiné l’Electric avec la Naked 1 : Buck et Naked dans le creux de paupière, réhaussés avec Slowburn, le rouge. En paupière mobile j’ai mis Maui Wowie de l’Ammo d’Urban Decay et en coin externe Fringe. Pour les lumières j’ai utilisé Virgin. Et en plus de mes classiques de finalisation (eyeliner, mascara et crayon chair dans la muqueuse), j’ai un peu souligné mon ras de cils inférieurs avec un crayon vert d’eau et Fringe par dessus.

IMG_1236

Une deuxième possibilité en combinant l’Electric avec la Naked 3 : Revolt sur toute la paupière mobile et Urban en coin externe ; plus Limit et Nooner dans le creux, réhaussés de Savage ; Strange en points de lumière. Un léger trait de crayon noir en ras de cils, bien estompé, et Blackheart pour le faire tenir. Et encore et toujours mascara et crayon chair dans la muqueuse.

Alors qu’est-ce que vous en dites ? Est-ce que vous êtes réconciliée avec votre Electric Palette ? Ou ai-je réussi à vous donner envie de l’avoir ? Et si bien sûr vous avez vos propres astuces pour pouvoir vous maquiller au quotidien avec cette palette, n’hésitez pas à partager !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s