Tartinons encore…

La semaine dernière, je vous proposais deux maquillages rapides et assez semblables avec la Tartelette de Tarte (vous pourrez les voir ici). Je vous y disais que je reviendrai rapidement vers vous pour vous proposer un autre maquillage possible avec cette palette.

Le principe que j’ai dégagé de la palette, c’est qu’une ligne de fards correspond à un maquillage, la dernière fois je vous montrait ce que je faisais avec la ligne du milieu qui est dans des tons de violet. Avec la palette viennent des instructions pour réaliser un autre maquillage, le Play Time, réalisé avec la dernière ligne : des tons plus froids et le noir en coin externe pour dramatiser le maquillage.

Si vous avez la palette, vous savez déjà réaliser ce look, pas besoin que je revienne dessus ; par contre, je souhaitais vous montrer ce que je faisais avec la première ligne : un fard à paupières noir c’est bien mais pas absolument nécessaire tandis que l’orange est un peu spécial et peut faire peur en se disant qu’il va fatiguer le regard. Alors continuez à lire si vous voulez découvrir ce tutoriel !

tartelette

1 et 2. J’ai commencé par appliquer une base à paupière puis le premier fard, Free Spirit, de couleur chair légèrement jaune, sur ma paupière fixe, du creux jusqu’à l’arcade sourcillère (en passant ne faites pas attention à mes sourcils, je suis en pleine repousse). Et je définis mon creux avec Dreamer : ces derniers temps je vous parle de petit creux ou je vous dis que je dépose un fard à paupière juste au dessus de la paupière mobile, et c’est ce que vous voyez enfin illustré sur la première photo. Je prélève le fard que je souhaite avec un pinceau estompeur bien rond mais pas trop évasé (comme le Blending eye brush d’ELF), je le dépose dans le pli strictement ce qui fait une barre disgracieuse au-dessus de ma paupière mobile, puis je l’estompe en remontant petit à petit.

3. Pour faciliter mon estompage, je prélève Wanderer et le dépose au-dessus de Dreamer. Il fait la liaison entre ce dernier fard et Free Spirit sur mon arcade.

4. Pour ma paupière mobile, je vais utiliser Force of nature. C’est un fard orangé qui ne paie pas de mine dans la palette, et même encore déposé simplement sur la paupière. Il est presque terne, mais associé correctement je le trouve ravissant et il change un peu des marrons clairs classiques que l’on peut appliquer sur la paupière mobile.

5 et 6. Ici je m’occupe de mon coin externe : pour ça, j’utilise Multi Tasker. C’est le marron le plus foncé de la rangée, et même de la palette ; bien pigmenté, et toujours dans des tons chauds, il me fait penser à un vrai chocolat chaud fait avec du cacao (ce dont nous n’avons clairement pas besoin en ce moment tellement il fait chaud). Personnellement, je rajoute un peu (un très petit peu) de Fashionista, le noir de la palette, parce que j’aime que mon coin externe soit foncé, mais Multi Tasker peut suffire. Bien sûr j’estompe, et je rajoute certains fards si j’en ressent le besoin (notamment Force of nature qui perd facilement de l’intensité au moment de l’estompage avec le coin externe). Je finis le travail des fards en rajoutant du premier fard, Free Spirit, dans mon coin interne et sur mon arcade.

7. Et pour finir vraiment mon maquillage des yeux, comme toujours ou presque, je me fais un trait de liner que j’ai voulu ici très fin pour que Force of nature prenne toute la place. Et je mets deux couches de mascara, que je veux bien dramatique. Ainsi, avec le liner et le mascara, l’orange est le centre du maquillage, il est bien visible mais n’est pas en contact direct avec le blanc de l’oeil, ce qui évite de le fatiguer. Pour être bien sûr de ne pas plomber mon regard, je mets du crayon chair dans ma muqueuse, ce jour-là plus qu’un autre même si c’est une habitude, et pour bien ouvrir du mascara transparent sur mes cils inférieurs.

Et voilà le résultat final !

IMG_1097 IMG_1098

Pour les lèvres, j’ai voulu rester dans une tonalité orangée. J’ai donc gommé la coloration naturelle trop prononcée de mes lèvres avec un rouge à lèvres mat qui se rapproche de la couleur de mes lèvres mais plus orangé. Et par-dessus, j’ai appliqué deux couches du Color Boost de Bourjois en teinte Orange Punch.

Bien évidemment, j’aime beaucoup ce maquillage, mais ce qui m’intéresse c’est ce que vous vous en pensez. Alors est-ce que ça vous plaît ?

Edit : Le Play Time, look de soirée dont les instructions pour le reproduire viennent avec la palette, est réalisé avec le même rang de fards à paupières. Il faut déposer Free Spirit sur toute la paupière, puis Force of nature dans le creux interne et Dreamer dans le creux externe. Ensuite, il faut appliquer Multi Tasker dans les coins, externe et interne, de la paupière mobile, en les rejoignant via le creux de paupière, et foncer légèrement plus le coin externe avec Fashionista. Pour un look plus dramatique, il faut souligner les cils inférieurs, ce que moi je ne fais pas, mais cet aspect est assuré dans mon cas par un joli trait de liner. Les finitions sont les mêmes.

IMG_1116 IMG_1114

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s