Ex Machina

Cette semaine, une soirée où j’étais un peu moins fatiguée que les autres, j’ai décidé de me faire un film. J’avais vu la bande-annonce de ce film quand j’étais allée voir Jurassic World et À la poursuite de demain (je vous en parlais ici). Comme j’aime beaucoup les films de science-fiction, avec des robots, qui interroge notre présent et notre futur. Donc je vais maintenant vous dire ce que j’ai pensé de ce film, intitulé Ex Machina.

ExMachina

Le speech : un programmateur informatique, Caleb, a gagné un concours au sein de sa boîte : il va passer une semaine avec son big boss. (Bon dit comme ça c’est un peu chelou… Personnellement je ne crois pas que j’apprécierais plus que ça de gagner une semaine de vacances avec mon boss, mais pourquoi pas après tout…) Arrivé dans son bunker de recherche, son patron, Nathan, lui fait signer un accord de confidentialité et lui montre son dernier projet : il travaille sur le développement d’une intelligence artificielle, Ava. Caleb est là pour déterminer si Ava réussit le test de Turing : un homme ne doit pas se rendre compte qu’il discute avec un ordinateur. Alors on observe la relation qui se développe entre Caleb et Ava, et entre Caleb et Nathan, qui semble cacher beaucoup de choses.

Le film : il n’y a pas d’actions à proprement parler dans ce film, tout se passe au niveau de la psychologie des personnages, de l’évolution de leurs relations et des secrets qui se découvrent petit à petit. L’atmosphère est très oppressante : il s’agit d’un huis-clos bien mené, avec le personnage de Nathan dont on ne sait pas au final s’il est gentil ou méchant, ce qu’il cache et pourquoi. La question que l’on se pose tout du long c’est : est-ce qu’Ava va réussir le test ? Et en même temps, on en a envie puisqu’on s’attache à elle, et de l’autre on ne veut pas vraiment parce qu’elle fait toujours un peu peur avec ses sentiments de machine, et qu’elle pose la question du futur possible ou non avec ces intelligences artificielles qu’on ne pourrait pas démasquer. La musique, oppressante elle aussi, semble jouer un rôle à part entière dans la mise en place de l’atmosphère, comme si elle était elle aussi un personnage enfermé dans le bunker avec ces hommes et Ava.

Mon avis : j’ai relativement bien aimé ce film. Notamment parce que j’aime la science-fiction et les films qui traitent de l’intelligence artificielle, d’un futur possible de l’humanité, que ce soit en bien ou en mal. Mais, pour savoir si Ava réussit ou non le test, c’est un peu à l’appréciation de chacun. Je pense que oui, parce qu’elle agit comme un être humain, même si c’est de façon négative. Et c’est aussi ça qui fait que ce n’est pas devenu mon film préféré : la fin n’est pas fixée et chacun choisit la fin qu’il préfère. Personnellement, j’aime bien que la fin d’un film ou d’un livre soit une vraie fin, qu’elle réponde à la question qui nous a menés tout du long pendant le visionnage ou la lecture. Ou alors que l’ouverture soit une vraie ouverture. Ici, ce n’est vraiment ni l’un ni l’autre, mais elle pose quand même des questions intéressantes.

À noter : le titre fait penser au Deus ex machina, cet outil littéraire qui fait intervenir un élément de résolution impromptu et improbable pour résoudre un problème qui semblait désespéré à la toute fin de l’intrigue. Au départ, au théâtre, il s’agissait d’un dieu que des machines faisaient descendre du plafond pour finir la pièce comme le dramaturge le souhaitait sans forcément respecter la logique première de la pièce (je me souviens bien de mes cours de français, hein !?). Il est intéressant ici de remarquer que le Deus disparaît au profit de la seule machine. Au début du film, Caleb dit à Nathan qu’il n’est plus Homme mais que, s’il a réussi à créer une IA, il est devenu comme un dieu, ou quelque chose comme ça. Est-ce que cela veut dire que l’Homme, qui s’est trop pris pour dieu à essayer de recréer la vie, va disparaître au profit de sa création ?

Si vous avez vu ce film, j’aimerais beaucoup parler avec vous de vos interprétations et savoir si vous pensez qu’Ava a réussi le test ou non. Ou si vous avez d’autres films à me proposer dans le même genre, je suis preneuse aussi ! À bientôt donc, et sinon on se retrouve pour un prochain article 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s