Cuisinons une tarte.

En fait, je vous reviens aujourd’hui avec deux maquillages que j’ai réalisés avec la palette Tartelette de Tarte (je vous en parlais lors de mon précédent haul où j’avais beaucoup trop fait chauffer ma carte bleue…). Tout ça pour vous dire tout mon amour des fards mats : avant je ne voyais pas bien l’intérêt, mais avec cette palette-là et avec la Naked Basics (je vous ai proposé ici trois maquillages que l’on peut faire avec), je pratique les fards mats et j’adore ça ! C’est beaucoup plus subtil et sophistiqué que les finis irisés, satinés ou pailletés. Et puis, quand je veux des points de lumière vraiment marqué, c’est là que j’utilise des fards aux finis plus lumineux, qui ressortent du coup beaucoup mieux et qui mettent d’autant plus les yeux en valeur.

Bref, le principe de cette palette, c’est qu’elle contient 12 fards organisés en trois rangées de 4 fards : à chaque rangée correspond un maquillage en gros. Je vais donc vous montrer aujourd’hui comment, personnellement, j’aime bien utiliser la rangée du milieu qui est dans des tons de rose et de violet.

s1659424-main-zoom

Day Time

Le premier maquillage que je vais vous montrer prend comme base les instructions qui viennent avec la palette pour réaliser le maquillage pour la journée.

IMG_0955

Comme d’habitude, j’applique une base à paupières du ras de mes cils à mon arcade sourcillère. Ensuite, suivant les instructions, j’ai appliqué partout Caregiver, un rose bonbon très clair. Pour définir le creux, Tarte conseille d’utiliser une couleur plus clair dans le coin interne du creux de l’oeil et une autre plus foncée pour le coin externe : pour cela, il faut mettre Natural Beauty, un veux rose discret, puis Best Friend, un violet chaud, et les fondre ensemble. Cela permet de faciliter le dégradé dans le creux, tout en ayant un creux défini même dans le coin interne sans que ça fasse une démarcation disgracieuse. De là, j’ai modifié un peu : j’ai appliqué un peu de Best Friend dans le coin externe de la paupière mobile pour un effet fumé. Et j’ai terminé en appliquant Bombshell au ras des cils, comme les instructions le disent, mais en rajoutant un peu de Fashionista, la couleur la plus foncée de la palette, qui oscille entre le marron très foncé et le noir. Et comme d’habitude, pour finir mon maquillage, j’ai appliqué du mascara après avoir recourbé mes cils, du crayon dans la muqueuse et du mascara transparent sur mes cils du bas.

Osons !

Le deuxième look, comme je vous le disais précédemment, reste une variation du premier, mais en étant plus appuyé au niveau des couleurs, plus foncé et légèrement fumé. On insiste plus, c’est un smokey de journée qui reste très portable au quotidien selon moi.

IMG_0958

Pour ce maquillage, comme pour tous les autres, j’applique une base à paupières. Puis j’ai passé Super Mom, un chair neutre légèrement rosé (quand Free Spirit est légèrement jaune), sur toute ma paupière, du ras des cils à l’arcade, pour faciliter le travail d’estompage ensuite. Je reviens à la paupière mobile plus particulièrement en y déposant Caregiver, et j’insiste bien sur cette couleur. Je fais à peu près le même travail pour le creux, en utilisant d’abord Best Friend, pour faire un creux qui ne remonte pas trop haut, puis Natural Beauty, entre le fard précédent et l’arcade. J’ai bien estompé Best Friend en veillant à ne pas le faire trop remonter, et j’utilise Natural Beauty pour qu’il n’y ait pas de démarcation. Je reviens appliquer Caregiver, qui a perdu de son intensité quand j’estompais mon creux. Et je passe au coin externe : j’applique grossièrement Bombshell sans trop insister dessus. Ce qui compte c’est l’effet fumé. Je reviens avec la même couleur sur la tranche d’un pinceau biseauté pour un effet plus cat eye. J’estompe tout ça, je réapplique Bombshell et Caregiver au besoin, et je nettoie mon coin externe avec le premier fard que j’ai appliqué, Super Mom. J’en réapplique également sur mon arcade sourcillère pour bien finir mon estompage dans cette zone. Je finis avec un trait de liner, pour un côté plus dramatique, deux couches de mascara, du crayon dans la muqueuse et du mascara transparent en bas.

Et voilà… Qu’en pensez-vous ? Je pense vous réaliser très vite un ou deux autres maquillage avec cette même palette mais cette fois avec les deux rangées de marrons. Le mot de la fin : encore des mats, encore !

Publicités

Une réflexion sur “Cuisinons une tarte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s