Tous tatoués ?

Ce week-end, pour mon anniversaire, avec quelques amies, comme il ne faisait pas beau du tout à Paris, je suis allée visiter l’exposition Tatoueurs, Tatoués au musée du Quai Branly. Et que vous dire de plus à part « Waouh, c’est trop génial » !?

Ben voilà, cette expo est géniale, allez-y, mon article est terminé pour aujourd’hui…

Mais non… Déjà sur le site du musée, vous retrouverez toutes les infos pratiques sur l’expo : dates, commissaires, affiche et vidéo la présentant. Pour le plaisir, je vous les remets ici.

c5aac45f5a

Déjà, le cadre où est présentée l’expo est absolument ravissant : le musée se situe dans un jardin très calme, d’où l’on n’entend pratiquement plus la circulation alors qu’on est qu’à 5 mètres de la rue. Et les oeuvres exposées dans le musée sont très originales : en fait, on n’a pas vraiment l’impression d’être dans un musée, parce qu’elles ne correspondent pas du tout à ce qu’on a l’habitude de voir dans un musée.

Plus précisément, sur l’exposition en elle-même. Elle s’organise, selon ce que j’en ai vu et compris, autour de trois pôles principaux : il y a d’abord les valeurs symboliques et sociologiques que l’on accorde au tatouage. Ainsi, dans certaines tribus, le tatouage était là pour guérir de l’arthrite ou autres maladies. Mais, plus récemment, le tatouage a été beaucoup porté pour signifier son appartenance à un groupe particulier : utilisé d’abord pour marquer les bagnards, ils s’en sont emparé et ont développé toute une signification autour. Pareillement pour les soldats. Et plus contemporainement, dans les freak shows. La deuxième partie s’articule autour de ce que l’Europe, l’Amérique et le Japon ont vu, compris et développé du tatouage, avec une timeline assez impressionnante et bien faite. Et la dernière présente la tatouage dans les sociétés d’Asie et d’Océanie, les valeurs magiques qu’elles accordent au tatouage et leur façon traditionnelle de les réaliser.

L’expo est bien illustrée, de sorte que l’on voit bien comment différentes cultures ont développé leur propre art du tatouage, comment le tatouage a évolué aussi bien dans sa maîtrise que dans ses formes et ses significations. Jusqu’à en arriver aujourd’hui a être présent sur presque tous les corps et sans forcément de véritable signification. Il y a aussi de nombreuses vidéos qui montrent comment les cultures traditionnelles tatouent, ce que j’ai personnellement trouvé très intéressant mais un peu effrayant quand même… Et puis, pour l’expo, le musée a demandé à des artistes de par le monde de réaliser des tatouages sur des parties du corps en silicone auparavant moulées sur des vraies personnes. Ça donne des idées…

Petit bémol que j’émettrais : il ya beaucoup à lire, peut-être même trop. Du coup, au bout d’un moment on en a marre et on en passe la moitié. Après, on s’arrête plus sur les photos, objets et reproduction, ce qui n’est peut-être pas plus mal. De plus, l’expo est extrêmement riche : j’ai l’impression d’avoir raté plein de choses !

Bien sûr ma présentation est très succincte et ne rend pas du tout justice à l’émerveillement que j’ai ressenti face à cette expo gargantuesque. Alors tout ce que je saurai vous dire c’est : allez-y et dites-moi ce que vous en avez pensé !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s